Family Photos in B&W

Généalogie des familles nobles

Les origines du titre de noblesse

Redonner à votre nom ses lettres de noblesses

Ce n'est pas simple d'entamer une procédure pour changer de nom patronymique. Faire une demande de rétablissement d’un titre de noblesse  " titre nobiliaire "  se fait auprès de la Direction des affaires civiles et du sceau, du ministère de la Justice. Si votre titre de noblesse Français est inscrit à l’état civil, c'est qu'il a fait  l’objet d’une vérification très rigoureuse auprès d’une section de la DACS, le Sceau de France, et que vous êtes reconnu comme étant le bénéficiaire par un arrêté d’investiture. Vous devrez donc fournir des justificatifs :  (lettres patentes de concession...) et montrer que le titre a bien eu une continuité de transmission  (de père en père et par primogéniture pour les titres d’Ancien Régime, par exemple). Un vrai chemin de croix, alors autant confier la tache à un généalogiste.

C'est la naissance (et elle seule, au moins jusqu'à la fin du XIIe siècle) qui fonde la noblesse. On naît noble, on ne le devient pas. La noblesse est une « qualité » transmissible, héréditaire. 

La noblesse se définit comme une qualité héréditaire, transmise par le sang. D'où l'insistance sur le lignage, sur les ancêtres, sur les généalogies - que l'on voit apparaître alors plus nombreuses qu'auparavant.

La noblesse du XIe siècle s'appuyait sur l'autorité, sur le pouvoir de commander les hommes, pouvoir établi surtout par la force des armes. Cette « noblesse » nouvelle, formée de guerriers, était ainsi une aristocratie militaire, issue de la chevalerie.

 

Monsieur Sacaze